Pour des bébés en bonne santé – la préparation à la conception

Conseils pour des bébés en bonne santé et pour une parentalité épanouie

Pourquoi parler de la préparation à la parentalité ? Est-ce important ? Si oui, pourquoi ?anatomy of a pregnant women

Selon un médecin français, les couples passent plus de temps à choisir leur voiture qu’à se préparer à avoir un enfant. Dans notre société d’aujourd’hui, les femmes veulent maîtriser quand elle veulent et quand elle ne veulent pas d’enfants grâce à la contraception. Et quand c’est le moment, elles en veulent tout de suite. Arrêtons-nous un instant là-dessus et voyons quelles sont les conséquences de cette façon de concevoir la parentalité.

Pourquoi parler de la préparation à la parentalité ?

Parce que les parents transmettent tout à leurs enfants. Pas seulement leurs yeux bleus ou leur impatience. Mais aussi leur flore intestinale, leurs dépendances à des produits licites ou non, ou encore leur glycémie instable ou leurs allergies. Pourquoi ça a de l’importance ? Demandez aux parents tout neufs et aux sages-femmes ! Les sages-femmes vous diront que le nombre de bébés en proie à des problèmes tels que régurgitation, reflux, pleurs, sommeil perturbé, surpoids, allergies ou bien l’asthme a considérablement augmenté depuis 20 ans. Ce qui était rarissime auparavant est devenu la norme aujourd’hui. Et les jeunes parents vous diront qu’avoir un bébé avec de telles problématiques est bien loin des images idéalisées qu’ils avaient des bébés avant d’en avoir un. Personne ne leur avait dit que ça pouvait être si difficile. Et surtout personne ne leur avait dit qu’il était possible d’éviter ces problèmes en se préparant sérieusement à la parentalité. Pourtant de plus en plus de professionnels de la santé en parlent, mon préféré étant l’obstétricien Michel Odent (auteur de Bien Naître), qui conseille une préparation au moins 6 mois avant la grossesse planifiée.

La préparation à la parentalité est-elle importante ?

baby loveMon propos n’est pas d’être alarmiste. Bien au contraire, je vise le bien-être des jeunes parents et de leur progéniture en leur faisant découvrir les connexions entre leurs comportements, leur alimentation, leur environnement d’une part et les éventuels futurs problèmes des bébés d’autre part.
Par l’épigénétique on sait que l’alimentation, les habitudes, l’environnement et le stress des parents et des grand-parents jouent un rôle considérable dans la constitution des bébés, dans l’activation d’un gène ou dans sa désactivation. Il n’est donc pas préétabli qu’une personne va contracter un problème/maladie ou non. C’est en fonction de son environnement qu’un gène peut être activé ou non. C’est donc là le rôle de la préparation : donner le meilleur départ possible au bébé pour le reste de sa vie. Il ne s’agit bien entendu pas de devenir orthorexique ou maniaque. Simplement de soigner ses petits déséquilibres pour ne pas en induire de gros chez sa descendance. C’est plutôt honnête comme deal, non ?

Alors, comment s’y prendre ?

 

1. Épurez votre environnement.

- Evitez additifs alimentaires et colorants, ainsi que les OGMs et les enzymes modifiées
- Utilisez des produits ménagers doux, de préférence inoffensifs comme le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude (rendez-vous sur raffa.grandmenage.info)
- Triez vos produits cosmétiques. Soyez attentif à leur composition (rendez-vous sur slow cosmétique – l’essentiel de Julien)
- N’utilisez pas de parfums d’ambiance ou d’assouplissants

2. Rendez-vous chez votre médecin intégratif/fonctionnel

ou encore chez votre naturopathe ou médecin chinois préféré. Ce n’est que du bon sens. Vous avez du surpoids ? Essayez de trouver le mode alimentaire qui vous permet de rétablir votre poids de forme petit à petit. Pas de régime drastique ou privations, vous avez compris ! Vous fumez ? Arrêtez ! Vous êtes accro au chocolat/café/sport/coca ? Trouvez la clé de ce déséquilibre ! Vous êtes stressée ? Apprenez et adoptez un mode de gestion de stress qui vous plait. Faites de la relaxation, du sauna ou de la pêche ou de la zumba !

3. Faites une petite cure de détoxhealthy baby

Faites une petite cure de détox quelques mois avant la conception planifiée, ou changez votre alimentation pour drainer les toxines en dehors de votre corps. Cela évitera de les partager avec bébé.

4. Impliquez les hommes.

Puisqu’ils sont responsables de la moitié des gènes transmis aux enfants, ils doivent aussi se préparer à la conception. Donc tout les points mentionnés ici valent autant pour eux que pour vous !

Si vous observez ces règles, vous aurez plus de chance d’avoir un bébé en bonne santé, une grossesse sans désagréments et un accouchement plus facile. Après la naissance, vous pourrez donc vivre les moments de rêve que vous aviez imaginés.