Nutrition et santé

Nutrition et santé

La nutrition et la santé sont imbriquées dans une relation très étroite dont on commence tout juste à voir l’étendue grâce aux recherches les plus récentes.

Malgré ce que l’on peut penser, la nutrition ou plutôt une nutrition inadaptée se cache derrière beaucoup de problèmes, qui ne sont pas forcément en relation avec le système digestif. Le lien entre certaines maladies et l’alimentation ainsi que le lien intestin-cerveau reçoivent de plus en plus d’attention de la part du corps médical et des équipes de recherches. Les médecins qui reconnaissent le rôle de la nutrition dans les problèmes de santé sont de plus en plus nombreux. Mais l’intégration de la nutrition dans les pratiques et dans la prévention n’est pas encore arrivée.

La nutrition selon moi

La nutrition selon moi est la meilleure façon de rester en bonne santé et de prévenir les maladies. C’est aussi la première chose à régler en cas de problème: pour offrir au corps les meilleurs nutriments pour se défendre,  pour se reconstruire et activer les forces d’auto-guérison. L’alimentation est un outil merveilleux pour cela car elle offre la possibilité de s’occuper de son corps et de sa santé trois fois par jour, tous les jours. «On est ce qu’on mange» et les cellules utilisent les matières qu’on leur apporte pour leur fonctionnement.

Si on ne leur donne que des aliments morts, triturés, raffinés, elles n’auront que ces matériaux-là pour travailler. Mais si on leur apporte des aliments de bonne qualité, provenant de plantes et d’animaux élevés avec soin, sans additifs, sans conservateurs, sans colorants, sans OGM, le corps aura tous les nutriments dont il a besoin et pourra réactiver ses propres mécanismes de guérison.

L’algèbre de la nutritioncontenu de l'assiette

La nutrition ne s’arrête pas à la mathématique des micro- et macronutriments, ou aux calculs de calories. C’est une des approches possibles, mais elle a le grand défaut de ne pas pouvoir décrire toutes les facettes de la réalité. Car la nature est beaucoup plus subtile que cela. Et la nature de chacun tout autant. Chacun est unique, avec son histoire, ses besoins, son mode de vie et ses habitudes propres. Une nutrition sur mesure, intégrée, s’impose si on veut donner à chacun le meilleur. Le meilleur pour lui et non pas pour son voisin.

Il n’existe aucun régime idéal

Il n’existe aucun régime applicable à tous et aucune cure qui conviendrait à tout moment de la vie. Aujourd’hui la nutrition, une science toute jeune, tend déjà, aux Etats-Unis et en Australie, à individualiser ses approches et à se garder d’une recommandation à taille unique. Mais ces approches sont encore peu connues et encore moins reconnues en Europe. D’où la nécessité de les faire connaitre, car un manque d’individualisation peut expliquer les échecs des régimes, ou une dévitalisation après un sursaut de bien être ou bien encore des résistances aux méthodes qui ont bien marché chez les copains/copines. Nombreuses sont les personnes qui ont ainsi arrêté de faire des efforts au niveau de l’alimentation. Or, le problème n’était pas tant le domaine, mais bien l’approche réductrice qui en est faite.

Il est aujourd’hui prouvé qu’il est possible d’améliorer l’état des gens en proie à des troubles par la seule approche de l’alimentation. A condition bien sûr que celle-ci soit basée sur l’individualisation et qu’elle offre une réponse à CE problème de CETTE personne ICI et MAINTENANT.

Les bienfaits d’une alimentation adaptée ont été observés sur des enfants et des adultes souffrant de
- maladies du système digestifs
- problèmes de peau
- allergies/intolérances
- problèmes psychiques
- troubles comportementaux
- problèmes auto-immuns
- infections à répétitions
- problèmes articulaires
- problèmes de sommeil
- fatigue