Comment rentabiliser un poulet bio entier ?

Comment rentabiliser un poulet bio entier ?
Comment rentabiliser un poulet bio entier ?

 

Quand on parle du bouillon thérapeutique lors de mes consultations, beaucoup de personnes me disent que ce n’est pas possible, c’est trop cher, ça les embête de sacrifier un poulet pour ça. D’abord, j’ai trouvé la technique de faire le bouillon avec des ailes de poulet, maintenant, je vous montre comment je procède quand j’achète un poulet entier. Tout d’abord je découpe le poulet. Non, ce n’est par sorcier, croyez moi, nos grand-mères le faisaient très bien, on n’est pas plus bête. Pour voir en image comment on découpe un poulet entier, regardez ce vidéo https://www.youtube.com/watch?v=pNgNdUgZt4w

Je garde la carcasse, les pieds (oui, le gentil monsieur a bien voulu me les laisser, c’est la partie préférée du bouillon depuis mon enfance et il est rare de trouver des poulets vendus avec), la partie intermédiaire et le bout de l’aile pour le bouillon.Contrairement à ce qui est montré, je garde la partie supérieure de l’aile avec les cuisses. Et je mets les blancs à part.

Je prépare donc le bouillon comme d’habitude, voir la recette ici et une vidéo ici. Il servira pour faire des soupes chinoises ou thaï, pour cuire le riz ou le quinoa ou encore à faire la sauce épinard ou béchamel.

Avec les cuisses et la partie supérieure des ailes je prépare un poulet tandoori : je marine les cuisses dans un mélange de yaourt et de citron avec des épices, puis je les cuis dans une cocotte à basse température.

Si j’ai la chance d’avoir le gésier et le foie dans le poulet, je les cuis dans le bouillon. Avec le foie je fais le pâté le plus simple du monde : je sors le foie du bouillon chaud, je l’écrase avec une fourchette dans un bol, puis j’ajoute la même quantité de beurre cru salé et je mélange bien. Je le garde au frigo, bien entendu. Le gésier peut servir pour un pique-nique improvisé comme protéine avec une salade composée.

Les blancs serviront à faire des nuggets maison ou bien pour la préparation des nems.

20140424_121751On mange ce poulet pendant toute la semaine. Bien rentabilisé, finalement, cela ne coûte pas si cher que cela. C’est vrai que c’est plus du travail que de faire un poulet rôti, mais le plaisir dure plus longtemps.

Ajout du 01/09/2014

Sur la carcasse qui sert à cuire le bouillon, se trouve toujours un peu de viande. Vous pouvez l’enlever à l’aide d’une fourchette et incorporé dans une soupe chinoise :
1 gousse d’ail
1 l de bouillon
reste de viande
1 courgette
nouilles chinoises bio
1 c à s de vinaigre de riz
2 c à s de tamari

Trempez les nouilles dans de l’eau froide ou selon les instruction sur le paquet. Faites revenir très rapidement la gousse d’ail pressée dans un peu de graisse de poulet qui se trouve sur le bouillon refroidi. Dès que vous sentez l’odeur de l’ail, ajoutez la courgette râpée ou coupé en julienne très fines. Cuisez pour quelques minutes, puis ajoutez la viande de poulet, salez. Allonger le mélange de bouillon et chauffez le tout sans le bouillir. Avant de servir ajoutez le vinaigre de riz, le tamari, les  pâtes et de la coriandre fraîche si vous en avez sous la main.

Et vous ? Comment rentabilisez-vous votre poulet bio entier ? Partagez vos astuces dans les commentaires!

 

Photo tirelire poulet : www.laboutiqueajacques.fr


Leave a reply: