Bouillon

Bouillon

Voici la recette du bouillon thérapeutique dont on peut lire les effets bénéfiques chez Dr Natasha Campbell, chez Raymond Peat et Taty Lauwers entre autres. Finalement, nos grand-mères avaient raison, c’est LE remède pour les malades en général, et ce fait est aujourd’hui prouvé par la science.

La recette

1 carcasse de poulet ou 8-10 ailes de poulet élevé à l’ancienne
5 L d’eau
1 verre de vin blanc de bonne qualité (ou 1 c à s de vinaigre de cidre)
légumes (poireau, carottes, navet, céleri boule, oignon etc.)
épices (thym, romarin, clou de girofle etc.)
1 tête d’ail

Mettre les ingrédients dans un fait-tout. Porter à l’ébullition puis cuire à feu très doux pendant environ 4 h. Jeter les ingrédients, filtrer le bouillon et après refroidissement le mettre au frigo. Il se garde pendant 5 jours sans problème. Il est également possible de le congeler.

Utiliser le bouillon tel quel, ou en soupe, mixé avec des légumes vapeur, en béchamel, ou bien pour cuire du riz ou du quinoa etc.

Les effets thérapeutiques du bouillon

Les effets thérapeutiques du bouillon ont été décrits par plusieurs personnes spécialistes de nutrition. Le bouillon est utilisé dans le régime des glucides spécifiques par Eliane Gottschall, dans le régime GAPS par Dr Natasha Campbell-Mcbride et dans plusieurs cures de Taty Lauwers, entre autres pour aider la digestion, pour aider à reconstruire la muqueuse intestinale altérée par les agressions extérieures, le stress, une maladie ou un aliment en particulier.

Les pathologies liées à une altération de la muqueuse intestinale sont nombreuses, par exemple l’asthme, les allergies, l’eczéma, les colites, la maladie de Crohn, le reflux gastro-oesophagien, les ulcères, la maladie cœliaque, pour nommer les plus connues.

Mais il est également prouvé que dans le cas de l’ostéoporose, de la fatigue chronique, de la fibromyalgie, du  diabète, son action est bénéfique. Raymon Peat parle également de son effet anti-inflammatoire, anti-douleur et anti-tumeur, (ce dernier notamment par l’inhibition de  l’angiogenèse).

Que dit la science?

L’effet thérapeutique du bouillon viendrait entre autres des acides aminés bio-disponibles comme par exemple l’alanine, l’arginine ou la proline, mais aussi des minéreaux, de la glycine contenue dans la gélatine. On utilise d’ailleurs le collagène (protéine contenue dans la gélatine) dans des maladies liées à la dégradation de l’os mais il est aussi prisé dans l’industrie cosmétique. Le bouillon améliore la digestion des céréales, des laitages et des viandes chez les personnes en difficulté digestive. La silice organique aide à fixer le calcium et la vitamine D, elle lutte efficacement contre les inflammations articulaires.

Tentations

Même avec cet éloge vous n’avez pas envie de passer à l’acte et de poser le faitout sur le feu? En pensant prendre du bouillon en cube ou en poudre ? Le problème est que ce n’est pas du tout la même chose… Il suffit de regarder les ingrédients d’une grande marque prise au hasard :
Sel, sirop de glucose, volaille 3,2% : graisse de poulet, viande de poule 0,8% ; extrait de levure, oignon, ail, curcuma, arômes, caramel, acidifiant : acide citrique ; poivre, extrait de céleri, antioxygènes : BHA, gallate de propyle.

Je fais abstraction des arômes soit-disant naturels, le BHA et le gallate de propyle, car le but n’est pas de faire peur. Je regarde juste les ingrédients. On est loin de notre recette savamment élaborée pour tirer le meilleur parti des ingrédients. Le but de ces produits est de reproduire le GOÛT du bouillon et non pas son effet ou sa composition (qu’on est loin de connaitre…)

Donc si c’est juste pour aromatiser un plat, il n’y a pas de problème à remplacer le bouillon maison par un produit élaboré, de préférence bio, exempt d’ingrédients suspects. Mais si c’est pour tirer profit des nutriments contenu dans le bouillon et pour bénéficier son effet antalgique, anti-stress ou digestif, prenez votre fait-tout, mettez tous les ingrédients dans l’eau froide, allumez le feu très doux et partez pour la matinée. Quand vous revenez, c’est prêt.

Pour aller plus loin

Pour les chercheurs dans l’âme voici quelques références :

http://raypeat.com/articles/articles/gelatin.shtml
http://www.gapsdiet.com/
- http://www.taty.be/Doc/tatycuisnat7.pdf

- Taty Lauwers : Du Gaz dans les Neurones, Aladdin, 2010
- Dr Natasha Campbell McBride: Le syndrome entéropsychologique, Ed. Nutrition Holistique, 2011
- Elaine Gottschall, Breaking the vicious cycle, intestinal health through diet, Kirkton Ltd, 1994